­

Technologies de l'information et de la communication — Wikipédia

  • Friday, August 31st, 2018

Friday, August 31st, 2018


Le terme infocommunications (ou info-com) a surtout été utilisé dans les années 1990 dans les pays anglo-saxons et les pays de l’Europe de l’Est pour désigner le concept de convergence entre télécommunications et informatique avec une approche équivalente au terme communications électroniques mais en considérant particulièrement les questions de traitement de l’information et de manipulation de contenus avec l’utilisation d’Internet[19],[20] Indicateurs fondamentaux sur l’accès aux TIC et leur utilisation par les ménages et les particuliers La fertilisation croisée des produits issus de domaines autrefois bien séparés et maintenant confondus est à l’origine d’une multitude de services innovants Les quelques exemples suivants montrent qu’il est de plus en plus difficile d'étudier l'un des domaines des TIC sans tenir compte des autres Avec le développement d'Internet et du WEB 2.0 les usages des TIC se sont développés et la grande majorité des citoyens des pays industrialisés utilise ces outils pour accéder à l'information Par contre[2] une fracture numérique géographique s'est développée avec les pays en développement où l'accès à internet à haut débit est hors de la portée de la plupart des ménages Un grand nombre d'internautes via des sites des blogs ou des projets tels que le projet encyclopédique Wikipédia ajoutent de l'information à l'internet Source : Forum économique mondial 2012[81] Nombre. Le phénomène le plus caractéristique des TIC est le brouillage des frontières entre télécommunications informatique et audiovisuel/ multimédias Un rapport des Nations unies insiste sur l'impact de la convergence des TIC : "La convergence a supprimé nombre de distinctions entre les secteurs des TIC notamment la radiotélédiffusion l’informatique et les télécommunications et a favorisé l’innovation dans des secteurs autres que les TIC tels que les services financiers Dès lors les utilisateurs ont accès à du contenu à des services et à des applications sur de multiples plates-formes ce qui accroît la versatilité et la sophistication de l’accès à l’information et de l’utilisation des communications"[23] Utilisation des TIC par les administrations et d’autres organismes du secteur public Chaque année le Forum économique mondial publie le Networked Readiness Index un indice défini en fonction de la place de l'usage et du bénéfice que peut tirer un pays des technologies de l'information et des communications Cet indice prend en considération une centaine de pays (133 en 2009-2010) et permet d'établir un classement mondial Cet indice reste encore sous le niveau souhaité si l'on tient compte des besoins et des limitations imposées par les situations actuelles De 2007 à 2010 la proportion de sociétés équipées d'un extranet est passée de 17 % début 2007 à 35 %. La mondialisation des TIC permettant un accès banalisé et 24h/24 depuis n'importe quel point du globe à un ensemble de ressources (données puissance informatique) a aussi des effets pervers sur le plan de l'environnement : Selon France Télécom une utilisation judicieuse (pour le télétravail par exemple des NTIC) permettrait de réduire de 7 % les émissions des gaz à effet de serre entre 2010 et 2020 (1/3 de l'objectif français de 20 % selon les protocoles actuels) mais en réalité : Le dictionnaire Larousse définit les technologies de l'information et de la communication comme étant un "ensemble des techniques et des équipements informatiques permettant de communiquer à distance par voie électronique (câble téléphone Internet etc.)"[7] Mais cette définition se limite à la convergence de l'informatique et des télécommunications en vue de communiquer et ne tient pas compte de l'impact de la convergence numérique dans les multimédias et l'audiovisuel La définition des TIC reste particulièrement floue : le terme technologie qui signifie « discours sur la technique » est utilisé à la place de « technique » qui serait à la fois plus simple et plus exact Les technologies de l'information et de la communication sont des outils de support au traitement de l'information et à la communication le traitement de l'information et la communication de l'information restant l'objectif et la technologie. Par ailleurs l'UIT commercialise une base de données (sur support informatique ou sur support papier) fournissant les données historiques annuelles pour une centaine d'indicateurs caractérisant les TIC pour les pays membres de l'UIT[75] En 2013 il y avait plus de 2,4 milliards de téléphones cellulaires tablettes et PC vendus dans le monde De plus au cours de la même année 476 millions de tablettes ont été achetées et 271 millions d'ordinateurs portables La rapide augmentation de la capacité des processeurs (loi de Moore) et la rapide augmentation de la capacité des artères de transmission (avec la généralisation des fibres optiques) ont entraîné une chute des coûts unitaires des services de communications et surtout une généralisation progressive des systèmes d'accès à Internet à. L'expression « technologies de l'information et de la communication » est la transcription d'une locution anglaise utilisée dans diverses instances internationales qui correspond à peu près au domaine de la télématique Il fait l'objet de différentes définitions selon le point de vue de la source utilisée ou selon l'époque de la définition en raison du brouillage progressif des frontières des domaines concernés et de l'évolution rapide des techniques avec la convergence numérique À la question : « Si vous ne deviez regarder que deux médias dans votre vie lesquels choisiriez-vous ? » les enfants du millénaire répondent : Internet à 61 % la télévision à 49 % le cinéma à 35 % la radio à 29 % la presse quotidienne à 17 % et les magazines. Le site de l'UIT fournit un ensemble de définitions des concepts et des indicateurs caractérisant les Technologies de l'Information et de la Communication[65],[66] [67] L'uit (Union Internationale des Télécommunications) est l'institution spécialisée des Nations unies pour les questions relatives aux technologies de l'information et de la communication (TIC) L'UIT fournit le système de statistiques sur les TIC qui est le plus complet et le plus fiable en raison des contributions des ministères et autorités de régulation de tous les pays membres[64] Les statistiques collectées et distribuées par l'UIT sont relatives aux domaines suivants: L'augmentation du niveau d'éducation a favorisé l'utilisation d'ordinateurs personnels et de logiciels plus ou moins complexes par un pourcentage croissant de la population[47] Les collectivités locales investissent dans la formation sur les TIC pour améliorer la compétitivité des entreprises de leurs territoires[48] Exemple 1 : Les opérateurs de télécommunications ne sont plus seulement des exploitants de réseaux de télécommunications ils deviennent des fournisseurs de services Internet en s’appuyant sur les accès aux abonnés qu’ils détiennent et la téléphonie n’est plus qu’un segment de service parmi bien d’autres[24] [25] Par exemple France Telecom est devenue également un distributeur de chaînes de télévision et de musique La numérisation de toutes les informations de toute nature: textes images photos musique films etc a permis de tirer parti de la convergence numérique dans les TIC en mutualisant de couteuses infrastructures de commutation et de transmission au lieu d'avoir des infrastructures spécifiques pour chaque catégorie de service (téléphone transmission de données diffusion de l'audiovisuel) Cette caractéristique est d'autant plus importante que ces infrastructures sont caractérisées par des coûts fixes élevés et des coûts marginaux faibles Cela a entraîné un prond bouleversement des modèles économiques des opérateurs de télécommunications Selon une convention internationale fixée par l'OCDE les technologies de l'information et de la communication (TIC) englobent les secteurs économiques suivants[10] : Les nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) ouvrent des problématiques résultant de l'intégration de ces techniques au sein des systèmes institutionnels recouvrant notamment les produits les pratiques et les procédés potentiellement générés par cette intégration Certains craignent aussi une perte de liberté individuelle (effet Big Brother intrusion croissante de la publicité ciblée et non-désirée…)[6] Les prospectivistes s'accordent à penser que les TIC devraient prendre une place croissante et pourraient être à l'origine d'un nouveau paradigme civilisationnel avec peut être une évolution des TIC vers les NBIC (Nanotechnologies biotechnologies informatique et sciences cognitives)

Le développement des activités tertiaires au détriment des activités primaires et secondaires dans les pays industrialisés a augmenté les besoins de traitement de l'information et de communication des entreprises[43] La possibilité d'intervenir en temps réel dans les débats et forums apporte un nouveau degré de participation des consommateurs Grâce au web 2.0 les réseaux sociaux et les services à base de contenus générés par les utilisateurs ont connu un essor spectaculaire et ont transformé les relations sociales pour des centaines de millions de personnes[60] Indicateurs fondamentaux sur l’accès l'utilisation des TIC par les entreprises Les technologies de l'information et de la communication regroupent un ensemble de ressources techniques nécessaires à la mise en œuvre des services de l'information et de la communication pour produire manipuler convertir stocker gérer transmettre et retrouver l'information et pour communiquer On peut regrouper ces techniques par catégories suivantes : Exemple 3 : les ordinateurs personnels Dans les années 1980 un ordinateur servait essentiellement au traitement de texte et au calcul avec un tableur Puis dans les années 1990 il a servi aussi au courrier électronique et aux présentations par diapositives Un ordinateur était donc clairement un équipement informatique Mais avec la convergence numérique un ordinateur personnel devient un outil de base pour le domaine de l’audiovisuel et des multimédias car il est aussi de façon routinière : Source : Forum économique mondial 2010[80] Nombre. Les sigles anglais correspondant sont IT pour information technology et ICT pour information communication technology le sigle NICT pour new information and communication technology étant beaucoup plus rarement utilisé[18] L’Investissement dans les TIC serait l’un des principaux moteurs de compétitivité des entreprises En effet selon des études de l'OCDE les TIC seraient un facteur important de croissance économique aux États-Unis Exemple 2 : les réseaux des TIC Dans les années 1980 et 90 les réseaux étaient spécialisés par domaine et il fallait différents systèmes de transmission (et parfois différentes infrastructures) pour la téléphonie la transmission de données entre ordinateurs la radio et la télévision Maintenant les réseaux en technologie IP à haut débit sont communs pour toutes les formes de service et les octets de la téléphonie sont acheminés par les mêmes routeurs sur les mêmes artères que les octets des consultations des sites Internet des transferts de fichiers du streaming de vidéos ou du courrier électronique[26] [27]

Exemple 4 : les terminaux téléphoniques mobiles Au début des années 2000 un terminal téléphonique servait essentiellement aux communications téléphoniques et la facture était composée d’un abonnement et d’un montant proportionnel aux durées des communications par catégorie en fonction de la distance La convergence numérique est particulièrement illustrée par les nouveaux terminaux téléphoniques appelés smartphones Ils contiennent plus de capacité en mémoire et de puissance de calcul que les ordinateurs personnels des années 1980 et même 90 Ils permettent de prendre des photos et des vidéos avec des performances équivalentes à de bons appareils de photos ou caméscopes des années 1990 Ils sont utilisés comme des baladeurs pour écouter de la musique enregistrée ou voir des images ou des vidéos enregistrées La diffusion des technologies de l’information représente l’exemple le plus fragrant de la pénétration intersectorielle des progrès voir: Croissance emplois et productivité dans le secteur tertiaire : controverses théoriques et réalités suisses[46] Les mêmes outils de TIC sont utilisés aussi bien dans le domaine pressionnel que dans le domaine privé ce qui entraîne à la fois un brouillage de la frontière entre ces deux domaines et une stimulation pour se doter de ces outils. Le nombre de services disponibles explose et génère des emplois liés à ces technologies pour 3,2 % du PIB français vers 2010 et 5,5 attendu en 2015[3] Les emplois de la filière nécessitent de plus en plus de compétences de communication de marketing et de vente la technique n'étant qu'un support de la communication et d'organisation Cela entraîne de nombreuses modifications dans les prils pressionnels recherchés par les entreprises selon l'Observatoire International des Métiers Internet qui analyse les prils et les compétences recherchés par le marché de l'emploi en Europe[4]

L'uit fournit gratuitement des données historiques annuelles de 2000 à 2012 de tous les pays / économies membres de l'UIT pour les indicateurs suivants au niveau mondial et par région[68] En 2010 en France une charte a engagé les opérateurs développer le réseau tout en économisant l'électricité et améliorer la récupération et le recyclage des matériels informatiques[40] De 2005 à 2008 les unités centrales desktop vendues ont légèrement diminué leur consommation d'énergie de même que les écrans alors que la consommation des portables augmentaient légèrement[41] Le streaming est de plus en plus utilisé ce qui fait reculer le téléchargement illégal[58] Des projets sont réalisés pour utiliser les TIC pour lutter contre l'isolement des séniors par exemple le projet Monalisa[59] Exemple 5 : les industriels producteurs de biens électroniques Un fabricant d’ordinateur (Apple) devient l’un des plus grands fabricants de terminaux téléphoniques et devient un intermédiaire de premier plan dans la vente de produits et services audiovisuels avec le logiciel multimédia iTunes Apple développe aussi sa propre suite bureautique iWork en concurrence directe avec Microst fice Stimulé par la croissance du nombre de connexions Internet sur des plates-formes fixes et mobiles le trafic utilisant le protocole Internet (IP) a littéralement explosé passant de tout juste 1 pétaoctet par mois il y a vingt ans à 44 000 pétaoctets en 2012 selon les estimations Et rien ne semble devoir arrêter la croissance future du trafic IP: en 2013 il devrait augmenter de quelque 14 000 pétaoctets par mois soit l'équivalent du double du trafic mondial total entre 1994 et 2003 Cette croissance phénoménale est alimentée par l'augmentation du nombre de personnes et d'appareils connectés et par la généralisation de contenus en ligne abondants diversifiés et dans la plupart des cas gratuits[62] Indicateurs fondamentaux sur le secteur des TIC ICT2 Part de valeur ajoutée brute du secteur des TIC ICT3 Importations de biens de TIC en tant que pourcentage des importations totales ICT4 Exportations de biens de TIC en tant que pourcentage des exportations totales Indicateurs fondamentaux sur l'utilisation des TIC par les particuliers les entreprises Dans le système éducatif français on évoque plutôt les technologies usuelles de l'information et de la communication (TUIC) et les technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE) En quinze ans le marché des TIC a été bouleversé d'abord avec l'essor phénoménal de la téléphonie mobile et de l'Internet fixe à haut débit puis récemment avec l'Internet mobile à haut débit ce qui caractérise l'étape majeure de la convergence des technologies du traitement de l'information et de la communication L'évolution des coûts des systèmes des TIC et le développement de la concurrence avec l'émergence nouveaux fournisseurs de service ont favorisé l'essor spectaculaire des fres commerciales des services de l'information et de la communication Cet essor est caractérisé par des bouquets de service avec des tarifs forfaitaires abordables incluant généralement des appels téléphoniques illimités un accès à l'Internet à haut débit et un accès à des chaînes de télévision[61] Les services de l'information et de la communication sont regroupés en différentes catégories dont les plus connues sont : L'objectif des opérateurs de télécommunications n'est plus de vendre des minutes de communications mais de la bande passante et des services à valeur ajoutée La part des revenus des opérateurs de télécommunications venant de la téléphonie vocale est en baisse constante alors que la part des revenus venant des services de données et de l'Internet est en hausse constante L'arcep évite l'utilisation du sigle TIC dans ses documents et utilise systématiquement le terme de Communications électroniques qui est défini ainsi: On entend par communications électroniques les émissions transmissions ou réceptions de signes de signaux d'écrits d'images ou de sons par voie électromagnétique[17] À noter que dans le document cité en référence les termes de TIC ou Technologies de l'Information et de la Communication ne sont pas mentionnés Liste des indicateurs fondamentaux relatifs aux TIC[76] Indicateurs fondamentaux sur l’accès et l’infrastructure Selon l’étude publiée dans le chapitre 4 du rapport IC4D06 Information and Communications for Development 2006: Global Trends and Policies[44] de la Banque Mondiale portant sur 20 000 entreprises de 26 secteurs dans 56 pays en développement les entreprises qui ont davantage recours aux TIC font preuve d’une plus grande productivité d’une croissance plus rapide d’investissements plus conséquents et d’une plus grande rentabilité De nombreuses petites et moyennes entreprises (PME) ont participé à. Il est donc important que le développement des TIC soit mesuré par un ensemble d'indicateurs prenant en compte tous les éléments essentiels des TIC et l'accès aux services Internet à haut débit en particulier Parallèlement à l'heure actuelle l'internet haut-débit reste financièrement inaccessible pour les pays en développement[63] De même que l'accès à internet reste aussi inaccessible aux personnes en situation d'illectronisme ceci pose le problème de la fracture numérique